Indo-Canadian Interview 24

Interview_24
Interview_24 [...]

Title: Indo-Canadian Interview 24

Creator: Gurcharn S. Basran, B. Singh Bolaria.

Language: pan

Subject: East Indian Canadians -- British Columbia -- History -- 20th century; Punjab (India) -- Emigration and immigration -- History -- 20th century; Panjabis (South Asian people) -- British Columbia -- History -- 20th century; East Indian Canadians -- British Columbia -- Cultural Assimilation; East Indian Canadians -- Ethnic Identity; Sikh Canadians -- British Columbia -- Vancouver -- Interviews;

Summary - French: Il est arrivé au Canada en 1929, à l’âge de 14 ans. Avant d’immigrer au Canada, il a habité à Shanghai pendant trois ans, où il fréquentait une école anglophone. Un ami de son père qui habitait au Canada a ‘adopté’ Maghar afin qu’il puisse immigrer. Il a d’abord travaillé dans une usine à Duncan, puis dans une scierie. <br /> <br /> Il avait de la difficulté à trouver des emplois pendant la dépression parce que toutes les entreprises fermaient leurs portes. Le superviseur de la scierie était un ami de son ‘oncle’, alors ils habitaient avec lui, et non dans un dortoir avec les autres travailleurs indiens. Il se souvient d’un Blanc qui occupait un emploi identique au sien, mais qui gagnait 0,05$ l’heure de plus que lui. Maghar s’est marié au Canada en 1944. Dans les brasseries de Duncan, il y avait une salle réservée aux Indiens qui portaient une barbe et un turban ; les autres Indiens [rasés et sans turban] pouvaient s’asseoir avec les Blancs. Il partage son opinion sur l’assassinat de Mme Gandhi. A l’époque où son ‘oncle’ a immigré, il y avait environ 1000 Indiens au Canada. Les hommes travaillaient neuf heures par jour, six jours par semaine. Le dimanche, ils se rendaient à un Gurdwara situé à quatre miles de Duncan. Les conditions de vie étaient très difficiles à cette époque. <br /> <br /> Il mentionne un homme de Mission, qui fut le premier à couper ses cheveux, ce qui a causé de grands remous. Par la suite, plus de la moitié des Indiens ont suivi son exemple. On lui a raconté que les premiers immigrants indiens travaillaient sur les fermes et dormaient dans les étables. Par la suite, ils ont commencé à travailler dans les scieries et à vivre dans des logements communautaires fournis par l’employeur. Les Indiens [ainsi que les autres personnes d’origine asiatique et les femmes] trouvaient facilement du travail pendant la guerre parce que plusieurs hommes avaient dû s’enrôler dans l’armée. Il raconte qu’à l’origine, il existait un bel esprit d’entraide dans la communauté indo-canadienne mais qu’aujourd’hui, il y a beaucoup de division, ce qu’il juge regrettable.

Date: 1985-01-01

Type: Sound

Format: audio/mp3

Rights: Please see the terms of use at http://multiculturalcanada.ca/cco_rights.htm

File size: 17,899 KB

Duration: 0:19:05