Indo-Canadian Interview 39

Interview_39
Interview_39 [...]

Title: Indo-Canadian Interview 39

Creator: Gurcharn S. Basran, B. Singh Bolaria.

Language: pan

Subject: East Indian Canadians -- British Columbia -- History -- 20th century; Punjab (India) -- Emigration and immigration -- History -- 20th century; Panjabis (South Asian people) -- British Columbia -- History -- 20th century; East Indian Canadians -- British Columbia -- Cultural Assimilation; East Indian Canadians -- Ethnic Identity; Sikh Canadians -- British Columbia -- Vancouver -- Interviews;

Summary - French: Il est arrivé au Canada à l’âge de 17 ans, en 1932. Il est retourné aux Indes en 1947 pour se marier et il est revenu au Canada en 1950. Aux Indes, il était fermier. Son oncle vivait au Canada et il l’a invité à venir le rejoindre. Il est venu à contre-cœur mais après 2-3 ans, il était heureux au Canada et il ne voulait plus retourner aux Indes. Il raconte qu’aux Indes, les gens étaient pauvres mais ils étaient heureux alors qu’au Canada, les conditions de vie étaient mauvaises parce qu’il n’y avait pas d’aide sociale pour les pauvres (avant la guerre). Pour se rendre au Canada, il a pris un bateau de Calcutta à Hong Kong, un trajet de 22 jours, puis il a pris l’avion jusqu’à Victoria. Il explique qu’il régnait un esprit d’harmonie sur le navire et que tous les passagers cuisinaient en commun pour partager leur nourriture. Son père était décédé et il fut adopté par son oncle qui vivait au Canada. À son arrivée à Victoria, il était accompagné d’un homme appelé Lall Singh qui consommait de l’opium. Il l’a suivi, car il ne savait pas où aller. <br /> <br /> Son oncle habitait sur une ferme à Abbotsford, mais il n’arrivait pas à trouver du travail dans cette ville. Il fut embauché par une scierie située à 150 miles d’Abbotsford. Le travail était très exigeant et il ne gagnait que 0,15$ l’heure. Il ne sait pas si les Blancs gagnaient le même salaire que les asiatiques. Il s’entendait bien avec ses confrères de travail caucasiens, mis à part quelques mésententes avec les autres jeunes hommes. Il décrit comment les travailleurs mettaient leur argent en commun pour payer un cuisinier ; ils ne chargeaient rien aux étudiants qui travaillaient avec eux afin de les aider à économiser pour leurs études. Il exprime son opinion sur la situation politique et sur les revendications des Sikhs aux Indes. Les immigrants indiens étaient très généreux et n’hésitaient jamais à amasser de l’argent pour différentes causes humanitaires. Il trouve que les nouveaux immigrants indiens sont impolis et ingrats, peut-être parce qu’ils ont trop d’argent.

Date: 1985-01-01

Type: Sound

Format: audio/mp3

Rights: Please see the terms of use at http://multiculturalcanada.ca/cco_rights.htm

File size: 55,347 KB

Duration: 0:59:02