Indo-Canadian Interview 41

Interview_41
Interview_41 [...]

Title: Indo-Canadian Interview 41

Creator: Gurcharn S. Basran, B. Singh Bolaria.

Language: pan

Subject: East Indian Canadians -- British Columbia -- History -- 20th century; Punjab (India) -- Emigration and immigration -- History -- 20th century; Panjabis (South Asian people) -- British Columbia -- History -- 20th century; East Indian Canadians -- British Columbia -- Cultural Assimilation; East Indian Canadians -- Ethnic Identity; Sikh Canadians -- British Columbia -- Vancouver -- Interviews;

Summary - French: Il est né au Canada, mais il est retourné aux Indes à plusieurs reprises. Il s’est marié en 1924 : sa femme est demeurée aux Indes et elle a immigré au Canada en 1951. Pour venir au Canada en 1940, il a voyagé en bateau pendant 45 jours. Il a voyagé en 3e classe et plusieurs personnes devaient partager de grandes cabines (25, 50 ou 100 personnes). Il a travaillé à la scierie Mayo. Les gens avaient de la difficulté à trouver du travail au début des années 1930, mais les conditions se sont améliorées à partir de 1936. <br /> <br /> Les employés devaient travailler huit heures par jour, mais la plupart travaillaient douze heures par jour. Les travailleurs habitaient dans des dortoirs et chaque groupe ethnique avait son dortoir. Les Indiens gagnaient 0,35$ l’heure (soit 0,05$ de moins que les Blancs), même dans les scieries appartenant à des Indiens. Les travailleurs ont commencé à parler de syndicalisation dans les années 1940. Le syndicat est devenu puissant en 1944 suite à une grève de deux mois dans la scierie, à laquelle les travailleurs indiens ont participé. Il raconte avoir été victime de discrimination à quelques occasions, mais il n’y avait pas de haine envers les immigrants indiens. Les Indiens recevaient un salaire moins élevé parce que les Blancs considéraient qu’ils étaient des esclaves, selon lui. Il y avait un Gurdwara à la scierie, fourni par l’entreprise. Il a aussi travaillé sur des fermes, où les conditions étaient difficiles et les travailleurs étaient mal payés (2$ par jour). Il explique que depuis 1947, grâce aux syndicats, les Indiens occupent des emplois que l’on réservait autrefois aux Blancs. Dans les années 1940, les Indo-canadiens envoyaient de l’argent aux Indes pour financer les partis pro-indépendantistes. Il partage son opinion sur le massacre au Gurdwara et sur la situation au Punjab. Il raconte qu’il existait un bel esprit d’entraide parmi les travailleurs des scieries parce que la majorité d’entre eux étaient seuls au Canada (leurs familles étaient aux Indes). <br /> <br /> Lorsqu’une personne arrivait des Indes et qu’elle n’avait pas d’emploi ou qu’elle était aux études, elle était logée et nourrie par les Indo-canadiens jusqu’à ce qu’elle puisse subvenir à ses besoins. Il explique que l’on a dû bâtir un deuxième Gurdwara à Duncan en raison de dissensions concernant le port du turban. Il raconte sa version des événements concernant Kama Ghatta Maru [des immigrants indiens auxquels on a interdit l’entrée au Canada] et parle des Indo-canadiens qui parrainaient illégalement des membres de leur famille en prétendant qu’ils étaient leurs enfants.

Date: 1985-01-01

Type: Sound

Format: audio/mp3

Rights: Please see the terms of use at http://multiculturalcanada.ca/cco_rights.htm

File size: 16,652 KB

Duration: 0:17:45